Coopération / Commission de la CEMAC - Union Européenne / Bruxelles

Relancer les discussions sur de bonnes bases

Paix et stabilité, rationalisation CEMAC - CEEAC, ajustements des États avec le FMI, relocalisation de la Commission à Bangui ou encore les Accords de Partenariat Economique (APE) ainsi que le dialogue politique entre l'UE et la région Afrique Centrale; tels sont les sujets qui ont dominé la rencontre entre le Président de la Commission de la CEMAC, Pr Daniel OnaOndo et le Directeur Afrique de l'UE, Koen Vervake, ce mercredi 14 mars 2018.

En engageant un échange franc et convivial, le responsable européen avait à coeur d'écouter les arguments et éclairages qui permettraient de repartir sur de bonnes bases avec la CEMAC. Aussi, le Directeur Afrique de l'UE a manifesté la volonté de son organisation d'accompagner la sous région Afrique Centrale dans son processus de développement dans tous les aspects, économique, politique, social et même environnemental. Pour lui, l'objet de cette rencontre était simple : << Dans quelle mesure renouer le contact avec la CEMAC car, a-t-il insisté, les Communautés économiques régionales (CER) doivent jouer un rôle plus important dans les relations que l'UE entend développer avec le continent africain >>.

Pour sa part, le Président de la Commission de la CEMAC a commencé par éluder les points d'ombres sur tous les points abordés, qui jusque là, étaient causes de blocage entre les parties. En présentant les spécificités économiques, politiques et sécuritaires, qui sont autant de défis à relever, le Pr Daniel Ona Ondo a soutenu que le dialogue devrait reprendre avec l'UE, notamment sur la question des APE. Aussi, il a insisté auprès du Directeur Afrique de l'UE en affirmant que : << La balle est dans votre camp. Nous sommes venus ouvrir une fenêtre de discussion qui puisse nous permettre de repartir d'un bon sentiment >>.

Avant de prendre congé de son interlocuteur, le Président de la Commission a indiqué que la CEMAC et son partenaire européen ont une parfaite concordance d'intérêts pour le développement de la sous région. Ainsi, il a conclu en souhaitant que la coopération entre la CEMAC et l'Union Européenne soit propice à renouveler les liens de confiance mutuelle.