Audience Ministère du Commerce du Gabon
La mise en place du comité national de l'origine à l'ordre du jour


Le Ministre du Commerce, David Mbadinga, a reçu le mercredi 23 janvier 2019 à son cabinet, le Commissaire de la CEMAC Michel Niama, en charge du Marché Commun. Lors de cet échange, il était accompagné du Représentant de la CEMAC au Gabon, Max Mourou, des directeurs et experts de la Commission de la CEMAC.


Premier centre d'intérêt, la mise en oeuvre effective du comité national d'origine. Après avoir reconnu son importance pour l'obtention des agréments CEMAC au profit des exportateurs gabonais, le Ministre a indiqué que le secrétariat technique dudit comité devra être sur pieds dans les prochains jours. Aussi, il a convenu avec le Commissaire que la présence d'une délégation de la Commission de la CEMAC est nécessaire, pour la première réunion de ce comité.

Second point abordé, la mise en oeuvre de la zone de libre échange CEMAC. Les experts de la CEMAC ont explicité les décisions et textes de loi en vigueur dans la communauté. Précisément, ils ont répondu aux questions du membre du gouvernement en évoquant le cas de protection des industries naissantes, les mesures de sauvegarde et les modalités de solliciter et d'appliquer des dérogations pour certains produits au niveau des États. David Mbadinga a surtout insisté pour que le cas des zones économiques spéciales fasse l'objet d'une réflexion qui aboutisse à sa prise en compte dans la législation communautaire.Enfin, la mise en oeuvre de la zone de libre échange continentale (ZLEC) et son impact sur les économies de la CEMAC. Le Chef du Département Commerce a notamment sollicité l'accompagnement de la Commission de la CEMAC pour la réalisation de l'ensemble des actions et tâches qui seront entreprises par son gouvernement à cet effet. Avant de mettre un terme à ces discussions, le Ministre a tenu a remercier le Président de la Commission de la CEMAC, le Pr DanielOna Ondo, pour avoir accepté l'invitation des autorités gabonaises et surtout pour avoir fait avancer le dossier de la certification CEMAC pour les produits nationaux.