Assemblées du Printemps FMI
La CEMAC renforce sa crédibilité et plaide pour une coopération plus dynamique en faveur de l'intégration.


C'est ainsi que l'on pourrait décrire les deux jours marathon durant lesquels le Président de la Commission de la CEMAC, le Pr Daniel Ona Ondo, qui n'a ménagé ni son temps ni son plaidoyer en faveur du renfocement de la coopération avec les institutions financières de Bretton-Woods. Avec pour seul objectif, convaincre les partenaires de son organisation à agir de façon soutenue pour l'intégration de l'Afrique Centrale afin d'impulser une  dynamique plus forte pour le développement des échanges intra-communautaires.


En effet, les deux dernières journées de travail auront été sans répit pour vendre la CEMAC à travers la nouvelle vision portée par ses Chefs d'État, qui promeuvent désormais un nouvel élan pour le renforcer l'intégration régionale. Avec le FMI, comme avec la Banque Mondiale, le premier responsable de la Commission de la CEMAC a véhiculé le même message en insistant sur la fin de l'errance, le bon suivi du PREF-CEMAC, les réformes engagées et la volonté de tous les acteurs de sortir la région de l'ornière et du marasme économique.


En assistant, le vendredi 12 avril 2019, à la présentation du Directeur Afrique du FMI, Aemro Selassié, sur les perspectives économiques régionales d'Afrique Subsaharienne ou encore en allant prendre langue avec le département Finances Publiques du FMI avec le Sous - Directeur, Abdel Senhadji, la Commission n'a éludé aucune question sur son avenir en termes de coopération économique et financière avec le FMI.


Aussi, en prenant part à la signature de la convention AFRITAC Centre entre le FMI et l'Union Européenne, dont la CEMAC est partie prenante et principale bénéficiaire, ou encore à la réunion des Gouverneurs du Groupe Afrique Il, il est indéniable que la Commission a non seulement marqué sa présence, mais en plus fait asseoir un peu plus sa crédibilité sur le thème de l'intégration régionale.


Même constat le samedi 13 avril, au cours de la rencontre entre le Vice-Président de la Banque Mondiale en charge de l'Afrique, Hafez Ghanem, qui a mis à profit les discussions avec les institutions régionales du continent pour présenter la nouvelle Directrice Régionale de l'intégration en Afrique, Déborah Wetzel. Là encore, le Pr Daniel Ona Ondo n'est pas allé par quatre chemins pour redire les priorités de sa région et souhaité que la nouvelle équipe en charge de l'intégration travaille de concert avec la Commission de la CEMAC pour la réalisation des projets intégrateurs.


Enfin, la présentation de l'état de la région afrique avec le focus sur le rôle de la coopération régionale dans la lutte contre la fragilité aura permis à la Banque Mondiale de réaffirmer sa prise de conscience sur les problèmes sécuritaires et l'impact de ceux-ci sur les politiques de développement des pays.


Près d'une semaine durant, la délégation de la CEMAC aura joué sa partition à Washington, en exprimant ses besoins en termes d'appui et d'assistance sur les projets de coopération, tous allant dans le sens du renfocement de l'intégration. Nul doute que cette visibilité et ce positionnement pro-actif trouveront l'écho suffisant auprès des instances dirigeantes du FMI et de la Banque Mondiale.