Reunion CEMAC-CEA Malabo

Promouvoir la diversification économique et l'industrialisation de l'Afrique Centrale


Lors de la 33ème session du Comité Intergouvernemental d'experts qui est la principale réunion statutaire annuelle, les pays d'Afrique Centrale et leurs Communautés Économiques Régionales (CER) ont adopté le << Consensus de Douala >>, qui est un accord pour promouvoir la diversification économique et l'industrialisation, axée sur la transformation des ressources naturelles abondantes des pays et, induites par le commerce. C'est dans cette optique que la Commission de la CEMAC a entériné les termes du Consensus de Douala et exprimé sa volonté de collaborer avec la CEA pour opérationnaliser le consensus.


La réunion de ce mardi 23 avril 2019 entre les deux organisations a débuté par les mots d'ouverture de M. Antonio M.A. Pedro, le Directeur du Bureau de la CEA pour l'Afrique Centrale et celui prononcé par le Commissaire Michel Niama, représentant le Président de la Commission de la CEMAC.


L'objectif de la réunion est de passer en revue divers sujets en lien avec l'ambition de promouvoir la diversification économique et l'industrialisation. Spécifiquement, cette réunion porte sur des éléments qui devront former les bases d'un partenariat formel entre les deux institutions sous la forme d'un Mémorandum d'entente. Ladite session a permis aux deux équipes d'experts, CEMAC et CEA, de mieux cerner les contours de chaque institution afin de mieux cerner les possibilités de collaboration.


Abordant les points à l'ordre du jour, le premier a consisté à étudier les stratégies de diversification économique et l'industrialisation en Afrique centrale au niveau national et régional. Durant cette présentation de la CEA, les thèmes tels que l'industrialisation axée sur les ressources naturelles et les chaînes de valeur ont été largement discuté. L'autre point en discussion concernait les politiques macroéconomiques pour la diversification et l'industrialisation. Cette présentation a été faite par la CEMAC et a abordé des thèmes tels que le PREF-CEMAC, la revue du PER, l'espace fiscal requis pour le financement du développement et la question de la cohérence des politiques court, moyen et long terme.