3e SE PREF-CEMAC

Les Ministres de la CEMAC planchent sur les incidences économiques et financières du COVID-19 sur les économies de la sous-région

Présidée par le Ministre d’Etat de l’Economie du Congo, Gilbelt Ondogo, la 3ème session extraordinaire du COPIL du PREF-CEMAC s’est tenue ce samedi 28 mars 2020 à Brazzaville. Ce conclave axé sur les incidences économiques et financières du COVID-19 sur les économies de la CEMAC a été ponctué par l’allocution du Président de la Commission.

En effet, le Pr Daniel Ona Ondo a commencé son propos en remerciant le Président de la République du Congo, Président dédié du PREF-CEMAC, S.E. Dénis Sassou Nguesso, pour << L’initiative exceptionnelle de réunir les ministres des pays membres de la CEMAC pour qu’ensemble ils trouvent des solutions communes, courageuses et concertées pour faire face à la grave crise sanitaire du COVID-19 >>.

Entrant dans le vif du sujet, le Président de la Commission a insisté sur le fait que :<< Au delà de la dimension de santé publique, la pandémie du Corona virus représente pour l’Afrique centrale un test de résistance économique et financière sévère et inattendu >>. Aussi, il a rappelé qu’au niveau régional, la Commission de la CEMAC a organisé une réunion des Ministres de la santé le 12 mars 2020 à Douala. Celle-ci a débouché sur l’adoption des mesures de prévention et de riposte à la pandémie. Deux semaines plus tard, à fait observer l’orateur, tous les 6 États de la région sont touchés avec 100 cas de contamination actifs, trois décès et quatre guérisons.

Ce tableau sanitaire de la CEMAC, a renchéri le Pr Daniel Ona Ondo, a des incidences économiques et financières sur nos populations et requiert une riposte rapide et concertée de toute la Communauté, avec l’appui des institutions internationales. Dans ce sens, il a souligné qu’un malheur ne venant jamais seul, deux autres chocs affectent l’économie mondiale à savoir : l’effondrement du taux d’intérêt sur les titres souverains américains et la chute brutale des cours du pétrole.

Ainsi, les dirigeants des institutions communautaires que sont la Commission de la CEMAC, la BEAC, la BDEAC et le Secrétariat technique du PREF-CEMAC ont diligenté une évaluation des conséquences du COVID-19 auprès de leurs experts. Le rapport qui en découle, a poursuivi le Pr Daniel Ona Ondo, propose les mesures telles que : renforcer la résilience et juguler la propagation du corona virus; atténuer l’ampleur des effets macroéconomiques de la crise du COVID-19; assurer la stabilité monétaire et celle du système financier et enfin, renforcer à moyen terme la résilience des pays de la CEMAC dans la perspective des crises futures.

Avant de conclure, le Président de la Commission de la CEMAC a salué l’engagement sans faille de tout les personnels de santé des pays de la CEMAC qui sont, avec les mesures barrières, les premiers remparts face à cette pandémie.